NORMES ET ORDONNANCES SUISSE

La nouvelle répartition des tâches provoquée par l’Ordonnance fédérale OIBT du 7 novembre 2001 oblige les différents acteurs à repenser l’organisation de leur travail respectif.

En ce qui concerne les exploitants de réseaux (Romande-Energie, Services Industriels communaux, etc..), leurs diverses réflexions les ont amenées à redéfinir leurs rôles et leurs attentes. Si ils sont persuadés, qu’à trop réglementer ils paralysent le système, ils savent également qu’en laissant le soin à chacun de décider des limites d’application de certaines règles mal définies, le monde de l’électricité laisse l’incohérence et l’injustice s’installer.

Il est également nécessaire de rappeler que les instances de contrôle indépendantes ont dorénavant le pouvoir d’interpréter les normes et prescriptions et d’en fixer les limites d’application. Si, dans la majorité des cas, pour les installations neuves, cela ne pose pas de problèmes majeurs, il n’en va pas de même pour les extensions d’installations et pour l’appréciation de l’état des anciennes installations.

C’est pour cela que notre entreprise travail en collaboration très étroite et en partenariat avec plusieurs entreprises de contrôles de la région, toutes spécialisées dans leur domaine spécifique.

Lors du projet, nous choisirons ensemble l’entreprise de contrôle adéquate.

Quelques exemples des principales normes dont nous dépendons:

NIBT : Normes sur les installations à basses tensions.
OIBT : Ordonnance sur les installations à basses tensions.
PDIE : Prescriptions des distributeurs d’électricité de Suisse.
AEAI : Normes et directives de l’Association des Etablissement Cantonaux d’Assurance Incendie.
SPAA : Service de prévention des accidents dans l’agriculture(Installation correcte des clôtures électriques.)

CONTRÔLE PERIODIQUE

But:

Le contrôle périodique a pour but de maintenir le niveau de sécurité pour les personnes et les choses dans les installations existantes.

Étendue du contrôle

La périodicité de chaque installation ou partie d’installation doit être vérifiée et adaptée par l’organe de contrôle.

Le contrôle périodique est basé uniquement sur la conformité des installations par rapport aux règles techniques reconnues au moment de l’exécution de l’installation, l’organe de contrôle n’ayant pas à juger de la conception ou de la bien-facture des installations.

En plus du contrôle visuel, toutes les mesures de protection et leurs dispositifs de sécurité seront obligatoirement vérifiés.

Les cordons prolongateurs ainsi que les récepteurs transportables (fer à repasser, sèche-cheveux, etc.), visibles ou présentés spontanément, seront vérifiés.

Liste PDIE des périodicités